Atomiseurs simples ou reconstructibles

Classé dans : Article, Uncategorized | 0

Quels sont les différents types d’atomiseurs ?

L’atomiseur :  c’est le haut de la cigarette électronique mais il y en a plusieurs sortes: les atomiseurs simples et les reconstructibles.

Les RTA , les RDA, les RDTA mais aussi les Drippers.

S’ils sont différents c’est sûrement pour de bonnes raisons, qu’on va essayer d’expliquer.

Bon alors pour reprendre un peu ce qu’on connaît : le haut de la cigarette électronique c’est l’endroit dans lequel on met le eliquide à vapoter et aussi l’endroit dans lequel se trouve la résistance.

 

Lorsque la résistance chauffe le eliquide, la vapeur se forme et nous  aspirons celle-ci en agréables bouffées.

Et voila : tout est dit !  les différences entre les atomiseurs reconstructibles, RTA, RDA, RDTA et Drippers sont basées sur:

  • l’endroit dans lequel on met le eliquide que l’on va appeler réservoir ou cuve.

  • La résistance utilisée dans l’atomiseur.

Qu’est-ce qu’un atomiseur reconstructible ?

L’atomiseur reconstructible se distingue de l’atomiseur ordinaire, également appelé clearomiseur, par la présence d’un ou de plusieurs coils. Ces coils remplacent la résistance classique déjà préinstallée par le fabricant sur les clearomiseurs.

Notez qu’à ce stade on ne parle plus trop de résistance mais de coil (le terme résistance restant attribué à la résistance que l’on est amené à remplacer et qui est proposée par le fabricant)

résistances prefabriquées

Coils a monter sur un RTA

C’est pour cela qu’il est considéré comme étant reconstructible, l’utilisateur a la possibilité d’y adapter la résistance (le coil) qu’il aura construite lui-même ou achetée toute faite.

Cet atomiseur reconstructible est prévu pour cela et dispose d’un plateau ou « Deck » sur lequel se trouvent des plots munis de vis qui permettent le montage des coils.

Selon le type de plateau, on pourra installer un ou deux coils, l’usage et l’imagination de l’utilisateur permettra d’en installer parfois le double.

L’atomiseur classique ou clearomiseur ( non reconstructible ) limite le choix des résistances aux valeurs proposées par le fabricant.

Cet  atomiseur reconstructible existe en plusieurs déclinaisons et c’est ce que nous allons maintenant considérer:

coil Alien

Coil Alien N90

plateau postless DotMod

Plateau postless Dotmod

L’ Atomiseur RTA

 

Le RTA est l’atomiseur reconstructible le plus simple, comme detaillé précedemment il nécessite l’installation d’un ou plusieurs coils sur la partie basse de celui-ci appelée le plateau.

Ce RTA comporte un réservoir à eliquide (Tank en anglais) d’où son acronyme : Rebuildable Tank Atomizer.

Cet élément (le Tank , généralement en Pyrex ou en Ultem) n’est pas toujours présent dans les atomiseurs et on parle alors d’atomiseur RDA.

L’ Atomiseur RDA

Le RDA est un atomiseur qui ne possède pas de réservoir pour y verser l’eliquide. Enfin pas exactement dans les volumes dont on a l’habitude.

Il a bien ce qu’on appelle une cuve mais qui ne peut contenir grand-chose (de quoi prendre une bonne bouffée tout de même)

Il va être nécessaire de re-remplir cette cuve après chaque aspiration de vapeur, l’avantage de ce RDA est que les saveurs sont plus intenses ainsi que la sensation des arômes.

Cette meilleure appréhension des saveurs est due à une particularité des RDA : le plateau sur lequel se fixe le ou les coils est situé au-dessus de l’eliquide.

Les coils ne sont donc jamais en contact avec l’ eliquide, ne baignent pas dedans comme dans un atomiseur de type RTA. C’est le coton qui par capillarité  permet de maintenir de l’eliquide en contact avec la partie chauffante.

La mèche de coton  passe dans le coil et ses extrémités plongent dans l’ eliquide de la cuve.

Dans le RDA la partie qui concerne la résistance est similaire au RTA, on parle de plateau (Deck)  et de coils de la même manière.

En clair RDA signifie Rebuildable Dripper Atomizer.

Le mot dripper en anglais, que l’on peut traduire par goutteur, image bien le mode de fonctionnement de celui-ci.

Seules les extrémités de la mèche de coton trempent dans la goutte d’eliquide et l’ensemble de la mèche ne baigne pas dedans.

Dead Rabbit V2 RDA 24mm - Hellvape

Cuve Dead Rabbit V2 RDA 24mm – Hellvape

Et le Dripper alors ? C’est quel genre d’atomiseur ?

C’est comme un RDA mais avec une particularité tout de même.

Le Dripper et le RDA pourraient être confondus : même absence de Tank, même allure générale de petit modèle d’atomiseur.

Même contraintes de remplissage après chaque bouffée ? Eh non ! Justement le Dripper se caractérise surtout par son système qui permet de le re-remplir sans efforts.

Ce système, ingénieux, permet de remplir la cuve de l’atomiseur au moyen d’un réservoir souple placé dans la partie inférieure de la cigarette électronique.

 En pressant ce réservoir souple, l’eliquide remonte par un canal au centre du connecteur 510 qui lie la partie « mod » jusqu’à la cuve de l’atomiseur. On parle alors de Bottom Feeder (BF) pour le plateau adapté, de Squonk pour l’opération de pompage d’eliquide et parcequ’il faut toujours un acronyme en Anglais : de RSA ( Rebuildable Squonking Atomizer)

La connectique 510 est donc très particulière sur les drippers. La Box également d’ailleurs parce que celle-ci doit  intégrer le mécanisme de remplissage avec la bouteille de remplissage.

centaurus quest

Mod avec connexion pour Squonk

bouteille de remplissage

Bouteille de remplissage

Une dernière variante d’atomiseur : le RDTA

L’ Atomiseur RDTA

Le RDTA ou Rebuildable Dripper Tank Atomizer combine les avantages du RDA c’est-à-dire que les coils ne baignent pas dans l’eliquide sans ses inconvénients parce qu’il possède un réservoir et un système de tiges en acier permettant de remonter du eliquide au fur et a mesure vers les cotons de la résistance.

Ces tiges sont en acier tressé et permettent par capillarité la circulation de l’eliquide et de maintenir en permanence le coton imbibé.

tiges d'acier RDTA Helheim by Hellvape

Tige d’acier tressé

brunhilde RDTA modele eclaté Vapefly

Détail du RDTA

Voilà, reste le cas particulier du RDSA  pour le moment représenté par le Hadron de Steam Crave.

Le marché des atomiseurs est rempli d’innovations qui lui permet sans cesse d’améliorer les expériences de vape et de se renouveler pour notre plus grande satisfaction.